L’assurance vie : un contrat financier populaire

Au sein des produits financiers les plus appréciés en ce moment, l’assurance vie est parmi les grands favoris. L’assurance vie est à la fois un produit d’épargne et un produit d’assurance, et cette bivalence est l’un des atouts qui font la notoriété de ce produit.

L’assurance vie et ses particularités : on vous dit tout

L’une des vertus de ce produit bancaire réside en outre dans le mode de taxation offert lorsqu’on souscrit. Pour tout ce qui touche à l’imposition globale, il n’y a que la quotité de la plus-value qui est imposée, à condition de retirer le capital.

L’assurance vie sans inconvénient n’existe pas : en revanche, chaque souscripteur pourra sélectionner le contrat qui lui correspondra parfaitement, multisupports ou pas, dans un contexte plus ou moins risqué.

Si le souscripteur décède, on ne règlera pas de taxe, jusqu’au plafond de 152500 €. Le barème passe à vingt pourcents par la suite, jusqu’à 700000E.

Pas de capital maxi pour l’assurance vie, le client n’a donc aucune limite de dépôt. Selon les possibilités de la conjoncture financière du moment, un rachat d’assurance vie est possible, la rendant ainsi plus rentable encore, en fonction des périodes.

Une solution digne d’intérêt

Une bonne idée est d’unir ce produit financier avec les SCPI, étant donné que ces deux produits sont à la fois compétitifs et aptes à se compléter. Plus d’informations sur www.fcpi.online/

Les SCPI, ou sociétés civiles de placement immobilier, ont trait à tout ce qui touche aux investissements locatifs, et chaque souscripteur peut déterminer combien de parts il souhaite posséder.

En associant ces deux produits bancaires, on aura la possibilité de profiter d’un dégrèvement fiscal pour ce qui est des revenus provenant de la location de biens immobiliers, c’est pour cette raison que cette combinaison, bien que présentant certains risques, demeure rentable pour les souscripteurs.

Le dégrèvement fiscal en 2018